Samedi 18 Novembre 2017

Hymne au ''Burkindlim''

Qui sommes-nous?

Nous sommes des hommes et des femmes pétris par la modestie, l’humilité, le courage et l’espoir. Le courage d’arracher à la terre sèche et aride notre subsistance. La modestie qui nous commande une vie sans étalage tapagieux de ce que nous possédons. Nous ne sacrifions jamais l’essentiel pour la forme. L’humilité qui nous met en demeure de cultiver la solidarité, l’amour de la communauté malgré notre désir ardent de liberté individuelle. L’espoir qui donne des ailes à nos désirs de grandeurs, à nos rêves. Quand nous pensons à l’avenir, nous sourions.

Notre richesse, ce n’est ni l’or, ni le coton, ni le manganèse ou la bauxite. Notre richesse, c’est notre sens aigu de l’organisation qui, repose sur la qualité des femmes et des hommes de ce pays. Cette qualité d’hommes et de femmes, née lors de cette nuit historique… qui, fait désormais notre fierté.

Notre souffle de vie, c’est le ‘’Burkindlim’’ qui tire sa source dans l’idée burkinabè. Une idée qui, enterrée précocement au cimetière de ‘’Dagnoin’’, a germé patiemment et près de trois décennies plus tard, habite plus que jamais nos cœurs et nos esprits. Les épreuves et l’adversité ont renforcé notre résilience. Caïd comme le caïlcédrat, nous survivons à tout. Nous tombons, mais nous nous relevons. Nous échouons une fois, deux fois, trois fois…, mais à chaque fois, nous sommes prêts à réessayer, à recommencer.

Nous ne sommes ni supérieurs, ni inférieurs aux autres. Nous avons aussi des mauvaises graines, des fruits sans noyaux… Mais notre idéal, c’est l’intégrité. Notre dignité n’est pas marchandable. Devant la peur, nous avons peur d’avoir peur. Devant la honte, nous mourrons mais nous ne nous rendons pas.

Dans nos veines, coule la fierté de notre peuple. Un peuple tolérant mais qui se définit et renaît dans la lutte... Ce peuple m’appelle… Il brûle en moi la flamme sacrée du Burkindlim. Je suis le gardien de ce peuple et mon voisin veille sur moi… C’est l’unité!!! Nous sommes fiers de nos racines. Elles nous fixent dans notre terroir, pour nous permettre d’aller à la rencontre de l’autre.

Cette terre, lieu de repos éternel de nos ancêtres, est sacrée. Nous ne la trahirons pas! Gloire et honneur aux dignes fils et filles qui ont versé leur sang pour fertiliser notre lutte pour la liberté et le progrès. Divisée, cette terre se reconstituera. Souillée, elle se régénérera. Cette terre habite en nous et dans la mémoire collective de notre peuple auquel nous croyons. Les hommes providentiels passeront mais nous le peuple, nous demeurerons.

Nous exécrons la fatalité pour imaginer sans cesse notre bonheur collectif. Notre détermination est sans limite pour affirmer partout et toujours, notre humanité, notre dignité et notre liberté.

Qui sommes-nous? Nous sommes des Burkinabè et nous vivons au pays des hommes intègres.

 

Dernière modification le Dimanche, 06 Août 2017 14:03

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.