Mercredi 23 Août 2017

Au soir du 04 novembre 2008, les États-Unis d’Amérique (É-U), un pays qui est né et qui a vécu de l’esclavage et de la traite négrière, avait enfin élu leur premier président noir. Ce fut un moment historique. Un vent d’enthousiasme saisit le pays et le monde entier à l’annonce de l’élection de Barack Obama comme 44ème président. Obama a lui-même initié cette flamme d’enthousiasme durant sa campagne en se présentant comme pouvant être le président du changement tant au plan interne qu’en matière de politique étrangère. Ce second volet de la réflexion sur l’action du président Obama explorera plus en détail le bilan de la politique étrangère des É-U sur les huit dernières années.

A en croire les médias occidentaux, l'Europe fait face à sa plus grande crise migratoire depuis la deuxième guerre mondiale. Elle serait même entrain d'être envahie par des hordes de migrants venant de l'autre côté de la Méditerranée. Pourtant selon les chiffres du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR), seulement près de 300 milles réfugiés et migrants ont franchi la Méditerranée depuis le début de l'année alors que des pays comme la Turquie en ont accueillis plus d'un million. Pendant ce temps, près de 2500 personnes seraient mortes ou disparues en tentant de rejoindre l'Europe. Le nombre de réfugiés auquel fait face l’Europe est-il réellement excessif? Leur traitement est-il imprégné d’empathie? En d’autres termes, l'Europe souffre-t-elle d'un excès de réfugiés ou d'un déficit d'empathie? Telles sont les questions auxquelles cet écrit tentera de répondre.

La diaspora africaine en Occident fait face à de nombreux défis parmi lesquels figure la question de l’équilibre sentimental. La facilité d’établir des relations romantiques ainsi que l’épanouissement au sein des couples constituent bien évidemment des conditions nécessaires à cet équilibre. Cependant, force est de constater que ces conditions ne sont que rarement remplies au sein de cette diaspora. La nécessité de comprendre ce phénomène s’impose car de cela dépend non seulement le bonheur actuel de cette diaspora mais aussi sa capacité à forger un meilleur avenir pour sa descendance.

Les événements historiques lointains, enseignés dans les écoles, lycées et universités, et épisodiquement évoqués dans les médias, ont acquis cette importance par l'effet du temps qui s'est écoulé depuis leurs avènements jusqu'aux jours présents. On peut aisément concevoir que ces événements n'ont pas eu la même signification pour ceux qui les ont vécus d’autant plus qu’il est difficile d’anticiper ce que l’Histoire retiendra. Cependant, il y a des événements, quoique rares, que l'on vit avec le pressentiment qu'ils seront inscrits en grandes lettres dans l'Histoire de l'humanité. L'élection de Barack Obama a été de ceux là. Huit années se sont écoulées depuis et il est temps de se poser la question de savoir si le personnage et sa présidence ont été à la hauteur de leurs promesses.

La Chine est devenue officiellement la première puissance économique mondiale depuis la publication en octobre dernier des données sur l’économie mondiale par le Fond Monétaire International (FMI). En termes de pouvoir d’achat réel, la Chine représente maintenant 16,5% de l’économie mondiale devant les 16,3% des USA. Selon les spécialistes, l’écart continuera à se creuser entre les deux pays. La Chine met ainsi fin au règne des USA comme leader de l’économie mondiale depuis 1872. Ceci représente à n’en point douté un bouleversement géopolitique malgré le silence des médias occidentaux sur le sujet. L’objectif de cet article sera dans un premier temps d’expliquer en quoi le triomphe économique de la Chine constitue un bouleversement de l’ordre mondial. Dans un second temps, il s’agira de dégager ce que l’Afrique pourra gagner dans sa relation avec la Chine par comparaison à sa longue expérience de “coopération” avec l’Europe/l’Occident.

Le danger d'une histoire singulière

Écrit par Lundi, 21 Décembre 2009 00:00

Nous reproduisons ici un discours prononcé par Chimamanda Adichie, une brillante écrivaine nigériane sur "Le danger d'une histoire singulière", sur Ted.com.

Je suis une conteuse d'histoires. Et j’aimerais vous raconter quelques histoires personnelles sur ce que j’aime appeler « Le danger d’une histoire singulière ». J’ai grandi dans un campus universitaire à l’Est du Nigéria. Ma mère dit que j’ai commencé à lire à l’âge de deux ans, même si je pense que quatre est probablement plus proche de la vérité. J’étais donc un lecteur précoce. Et ce que je lisais était des livres pour enfants britanniques et américains.

Page 1 sur 2

Warning: mysqli::stat(): Couldn't fetch mysqli in /home/burkinat/public_html/libraries/joomla/database/driver/mysqli.php on line 219

Warning: mysqli_close(): Couldn't fetch mysqli in /home/burkinat/public_html/libraries/joomla/database/driver/mysqli.php on line 226